Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP)

Accueil > Le Groupe > Le Groupe

Le Groupe

L’étude des transformations sociales, politiques et économiques récentes dans les Amériques fait état de dynamiques qui nous amènent à postuler qu’un processus de redéfinition du politique y est en cours. En effet, depuis une quinzaine d’années, nous assistons à un élargissement des pratiques démocratiques et citoyennes à l’extérieur du champ institutionnel traditionnel, en même temps qu’un rétrécissement des libertés publiques et une augmentation des pouvoirs de répression et de contrôle de la part des autorités étatiques. D’autre part, la mobilisation et l’action collective des acteurs de la société civile sont de plus en plus ancrées au niveau local/régional et prennent souvent la forme de mouvements de défense des collectivités face à l’accélération de la détérioration des milieux de vie. Ces mobilisations collectives donnent parfois lieu à une revalorisation par les populations locales de leur pouvoir d’agir à différentes échelles, visant à contrer l’effet des menaces qui pèsent sur leur qualité de vie et leurs conditions de survie. Dans d’autres cas, des conflits sociaux émergent et favorisent l’enracinement de pratiques autoritaires telles que la répression, la corruption et l’utilisation de la violence.

Ces dynamiques contradictoires engendrent des innovations politiques importantes dont l’étude systématique contribue à éclairer les trajectoires de construction de la citoyenneté (droits citoyens et inclusion politique) dans les Amériques. Nous postulons que l’actuelle redéfinition, voire réinvention, du politique se situe à la croisée des tensions que nous observons entre deux versants de la société : a) les espaces publics—lieux physiques et médiatisés de débats entre citoyen-nes sur les enjeux qui concernent la gestion de la chose publique au sens de Fraser (1990 ; 1991) et b) les espaces de vie—territoires ou lieux à l’intérieur desquels s’organisent la production et la reproduction sociale.

Problématique

Le continent américain connaît depuis déjà au moins deux décennies des bouleversements importants de ses institutions et de ses pratiques politiques ; il a été le théâtre de transformations majeures des rapports sociaux, économiques et politiques ; il a ainsi vu surgir de nouveaux mouvements citoyens et de nouvelles forces politiques, porteurs de projets politiques et sociaux novateurs.

Ces modifications du caractère de nos institutions et de nos valeurs remettent en question les façons de faire et de percevoir le changement politique. D’une part, les régimes politiques se sont transformés avec la démocratisation et la libéralisation des marchés et d’autre part, les enjeux de la participation et de la conception du bien public ont radicalement changé. Ces enjeux et projets inédits, autant locaux que transnationaux, sont à la fois le produit de nouveaux mouvements citoyens et leur inspiration ; les alternatives qu’ils proposent contribuent à redéfinir les contours du public et du politique au sein du continent. Le GREPIP a donc comme préoccupation centrale les diverses formes de reconfiguration du pouvoir et des espaces publics avec comme cadre les Amériques.

Objectifs

Le Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques poursuit les objectifs suivants :

  • Développer une recherche approfondie et rigoureuse sur les transformations des espaces publics dans les Amériques
  • Identifier et analyser les innovations politiques émergentes et les mouvements qui les portent
  • Favoriser la concertation et l’échange entre chercheurs universitaires et acteurs sociaux
  • Assurer la diffusion des connaissances auprès des praticien-nes
  • Intégrer de jeunes chercheur-es dans les activités de recherche, analyse et diffusion.

Flèche Haut